hernie homme

La hernie de l'aine est l'apparition d'une boule au-dessus du pli de la cuisse.

 

La hernie de l'aine est l'apparition d'une boule au-dessus du pli de la cuisse.

hernie femme hernie homme

Femme                                                                Homme

Elle résulte d'une faiblesse de la paroi abdominale. Elle peut être inguinale ou crurale selon son emplacement. Les hernies sont plus fréquentes chez l’homme que chez la femme. On la repère par une gêne ou une douleur souvent liées à un effort ou lors de toux. Des douleurs de l’aine, abdominales ou de la cuisse peuvent exister sans être en rapport avec une hernie (Arthrose lombaire…). Une fois la hernie détectée, l’augmentation progressive de son volume, de la gêne voire de la douleur augmentent souvent avec le temps. La disparition spontanée de la hernie n’existe pas. La hernie de la femme est généralement moins volumineuse, parfois de diagnostic plus difficile et se complique plus souvent d'un étranglement herniaire qui est le risque évolutif majeur. C’est l’incarcération de l’intestin dans la hernie. Il n’est plus possible de faire rentrer la hernie qui devient très douloureuse. Cela impose une consultation, et une intervention chirurgicale en urgence nécessitant parfois une ablation intestinale.

Une suspicion de hernie de l’aine doit provoquer une consultation spécialisée. Dans la grande majorité des cas, la hernie d'abord simple et non douloureuse évolue toujours. Aucun examen complémentaire préalable ne doit être réalisé, en particulier, l’échographie, qui n’est pas utile sauf cas particulier. Le bilan d’une hernie de l’aine étant clinique, le seul examen, réalisé par le spécialiste suffit habituellement au diagnostic et à l’élaboration du projet thérapeutique.

Si une temporisation peut être proposée, une complication, ne peut pas être totalement exclue à tout moment. Une surveillance médicale est donc indispensable.

 

Le traitement d’une hernie de l’aine est chirurgical.

La cure chirurgicale des hernies de l’aine peut être très souvent réalisée au cours d’une hospitalisation de quelques heures, en « chirurgie ambulatoire ».

Dans le cas d’un patient particulièrement fragile, le traitement chirurgical, peut pratiquement toujours être adapté, même aux cas les plus difficiles à l’issue d’un bilan multidisciplinaire (chirurgical, anesthésiologique, cardiologique…).

L'opération peut consister en :
- une reconstruction de la paroi par suture utilisant les propres tissus du patient (intervention de Shouldice…), aujourd'hui quasiment plus utilisée.
-Un renfort de la paroi utilisant un tissu synthétique (voile, prothèse, tulle, treillis). Cela est recommandé chez l’adulte, en raison d’un plus faible taux de récidive.


Trois interventions sont alors possibles :
Le tissu synthétique (prothèse) peut être positionné par voie ouverte classique, utilisant une incision de 4 à 10cm, (technique de Lichtenstein…).
Il peut également être également placé par plusieurs mini-incisions, sous anesthésie générale profonde (technique cœlioscopique).
Aujourd'hui je privilégie particulièrement une autre technique, pour le confort du patient: la technique MOPP, qui n'utilise qu'un orifice unique pour placer la prothèse et se fait sous anesthésie locale ou générale légère.

 

mopp1 mopp2 mopp3