marc soler2

La hernie ombilicale et la hernie épigastrique sont un trou dans la paroi abdominale. On peut assimiler à ces hernies, les petites éventrations dues au lâchage d'une cicatrice abdominale, soit en regard d'une cicatrice médiane, soit en regard une cicatrice d'orifice de trocart.

 

La hernie ombilicale et la hernie épigastrique sont un trou dans la paroi abdominale. On peut assimiler à ces hernies, les petites éventrations dues au lâchage d'une cicatrice abdominale, soit en regard d'une cicatrice médiane, soit en regard une cicatrice d'orifice de trocart.
Le diagnostic peut être posé par la seule présence d'une boule pouvant augmenter de volume lors des efforts.

marc soler1 marc soler2

La hernie peut être responsable d'une gêne, voire de douleurs. La complication principale est l'étranglement herniaire avec l'incarcération d'une anse intestinale, la hernie est alors très douloureuse, les vomissements sont fréquents, l'intervention chirurgicale doit être réalisé de toute urgence.
Dans d'autres situations c'est l'amincissement de la peau, et l'apparition de troubles trophiques cutanés qui peuvent attirer l'intention.
La présence d'une hernie ventrale doit conduire à une consultation chirurgicale à la recherche d'une éventuelle indication chirurgicale. Une échographie est parfois utile, elle doit être demandée par le spécialiste. L'examen clinique réalisé par le chirurgien suffit habituellement au diagnostic.
L'existence de douleurs, le déplissement de l'ombilic la présence d'intestin dans la hernie sont habituellement des indications chirurgicales.

marc soler3

En l'absence de signe de gravité, une simple surveillance est suffisante

 

Comment opérer une hernie ventrale et pourquoi utiliser une prothèse

L'utilisation d'une prothèse de renforcement pariétal est pratiquement systématique pour le traitement des hernies ventrales, sauf pour les plus petites hernies dont la taille n'excède pas quelques millimètres, ou une simple suture peut être proposée

marc soler4

 

Le matériel prothétique peut être inséré soit par voie ouverte (petite incision esthétique en regard de la hernie), soit par coeliochirurgie.
L’utilisation de la coeliochirurgie ne doit être limitée qu'à de rares cas.
Cette technique peut être porteuse de complication per opératoires spécifiques, rares, mais parfois grave (Plaies intestinales, vasculaire…) la mise en place de matériel prothétique en position intra-péritonéale, peut également créer des adhérences postopératoires et entrainer des complications tardives (occlusion intestinale, migration du matériel prothétique….).
Dans la grande majorité des cas, la prothèse est donc appliquée au sein de la paroi abdominale, à travers une petite incision esthétique sous anesthésie générale légère, au cours d’une hospitalisation de quelques heures. Le patient peut prendre sa douche dès le lendemain de l’intervention, sans soins spécifiques postopératoires.

marc soler5