marc soler1

Si la hernie de l'aine ou la hernie ventrale (ombilicale, épigastrique) sont dues à une faiblesse congénitale de la paroi abdominale, l'éventration résulte du lâchage d'une cicatrice abdominale après laparotomie.

 

Cette éventualité est fréquente surtout en présence de facteurs de risque (faiblesse congénitale des aponévroses, obésité, infection post-opératoire…).
L'éventration se manifeste par une boule sur le trajet d'une cicatrice. 

Dans un premier temps la boule rentre spontanément en position couchée.
L'éventration contient de la graisse intraabdominale ou de l'intestin.
L'évolution de cette éventration se fait habituellement par une augmentation de volume de la boule qui ne rentre plus et l'apparition de douleurs.
Une très vive douleur accompagnée de nausées ou de vomissement peuvent être le signe d'une occlusion intestinale, nécessitant une prise en charge en extrême urgence.
Toute éventration même débutante nécessite une consultation spécialisée, afin d'en réaliser le bilan, de préciser si une intervention chirurgicale est nécessaire, ou si une simple surveillance peut être préconisé (petite éventration ancienne sans gêne, non évolutive…).
Au cours de la consultation, sera discuté le type d'intervention à proposer.
De nombreux critères liés aux patient (Antécédents médicaux, morphologie,…), ou liés à l'éventration elle-même (volume de l'éventration, douleurs…), avec souvent le résultat d'un scanner, guideront vers un traitement chirurgical utilisant pratiquement toujours une prothèse de renforcement, il s'agit d'un treillis ou d'un tulle souvent improprement appelé plaque ( ce renfort est souple et malléable), le renfort sera disposé le plus souvent par voie ouverte, en reprenant tout ou partie de la cicatrice initiale, rarement par coeliochirugie.

marc soler2

marc soler3 marc soler4

 

Je dois préciser que nous sommes le plus souvent favorable à la reprise de la cicatrise, afin de pouvoir mettre le matériel prothétique au sein même de la paroi abdominale et de l'isoler des viscères intra abdominaux.

marc soler5

marc soler6 marc soler7

Le positionnement intra abdominale de la prothèse par coeliochirurgie, peut parfois se compliquer d'adhérences entre la prothèse et les viscères intra abdominaux, avec risque de migration de la prothèse, et survenu, parfois des années après la réparation de l'éventration d'une occlusion, ou d'une péritonite avec nécessité d'une intervention souvent complexe au pronostic parfois sévère.
Seule quelques patients bien selectionnés peuvent bénéficier de la coeliochirurgie ( patient obèse multiopéré…).
Dans tous les cas la décision est établie au cours du bilan préopératoire complet.