OGDPC Docteur Marc Soler chirurgie parietale 2

 

La société Capps, organisme gestionnaire du développement médical continu(OGDPC) par l'intermédiaire de Monsieur Didier Mouton m'a demandé d'organiser et d'animer cette réunion dédiée à la chirurgie pariétale.

 Il s'agissait tout particulièrement de présenter les derniers développements des techniques minimales invasives dont je fais la promotion depuis de nombreuses années, aussi bien pour la chirurgie des hernies de l'aine (hernie inguinale et crurale) que pour les hernies ventrales (ombilicale et épigastrique). Ces idées font leur chemin à travers les nombreux congrès ou je suis amené à participer sous la forme de communications orales et démonstration opératoires, cette année: Paris, Berlin, Tokyo…. 

C'était la moindre de chose de présenter ces idées aux confrères de la région.

La soirée a donc été très conviviale en présence d'une vingtaine de confrère d'Antibes-Juans les Pins de Cagnes sur Mer, de Saint Laurent du Var et de Nice…
Le quiz rempli par les confrères avant la réunion et de nouveau après cette dernière, nous a permis de redresser de nombreuses "idées reçues" sur l'origine des hernies (faiblesse congénitale de la paroi et non pas effort physique inadapté), et sur les moyens de diagnostic (primauté de l'examen physique devant les examens paracliniques)… et d'aborder les aspects thérapeutiques modernes tel que nous les mettons en pratique :

- Voie d'abord limitée à un seul orifice, ou à une petite incision
- Utilisation d'une anesthésie générale "légère", sans intubation trachéale, sans curarisation…

J'ai pu démontrer que plus 90% de la chirurgie pariétale pouvait être réalisée en chirurgie Ambulatoire, même, et surtout, avec les séniors de plus de 80 ans, évitant ainsi la déstabilisation de nos ainés, conséquence possible de l'hospitalisation classique, avec les pertes de repères qu'il en résulte.
La réunion a permis de mettre en valeur à travers de nombreuses statistiques les résultats que peuvent obtenir les centres spécialisés.
Je me suis appuyé sur les travaux du" Club Hernie", société savante à laquelle je m'investis particulièrement.
Cette société savante est devenue incontournable en France grâce à ces travaux scientifiques émanant en particulier de sa base de données. (http://www.club-hernie.com).
La totalité des données pré, per et post opératoires de mes patients sont inclus dans cette base, le contrôle des résultats par une aide à la recherche clinique extérieure, démontre l'indépendance des résultats présentés.
Ainsi ont été mis en évidence la qualité de ces résultats, aussi bien par le faible taux de récidive des interventions, que par le très faible taux de douleurs chroniques post opératoires.

J'espère prolonger les débats engagés au cours de la réunion par l'intermédiaire de ce blog.
Dans ce but, je vous livre le quiz que j'ai spécialement préparé et sur lequel ont planché mes confrères.
Ce quiz permet de valider cette formation en deux étapes, la première a consisté pour les médecins à compléter le questionnaire et à l'adresser à l'organisateur.
La deuxième étape consiste à remplir ce même questionnaire mais après la réunion, censée avoir éclairé les participants qui auront ainsi probablement amélioré leurs résultats.

Voici dans un premier temps le questionnaire tel qu'il a été proposé aux professionnels de la santé.
Les réponses seront distillées très régulièrement au cours des prochaines semaines dans notre Blog, dès que les médecins participant auront eux-mêmes validés leur formation. Les questions trop "médicales" seront reformulées et commentées.
Les réponses seront également commentées, pour une information claire, en particulier pour les patients et les lecteurs curieux.

Bon courage à tous !

 

quiz

 

1. L'échographie est très souvent utile pour le diagnostic des hernies de l'aine:
Oui Non Ne sais pas

2. L'échographie est utile pour le diagnostic et le bilan préopératoire des hernies épigastriques:
Oui Non Ne sais pas

3. Après chirurgie herniaire inguinale, il est déconseillé de réaliser à terme des efforts Physiques intenses.
Oui Non Ne sais pas

4. La hernie de l'aine de l'adulte est la conséquence d'un effort physique
Oui Non Ne sais pas

5. La présence d'une hernie inguinale non compliquée contre indique toute activité sportive.
Oui Non Ne sais pas

6. La pathologie herniaire est souvent familiale.
Oui Non Ne sais pas

7. Un patient âgé, et ASA 2 ne doit pas être opéré en chirurgie ambulatoire
Oui Non Ne sais pas

8. Un patient âgé présentant des désordres cognitifs évolués est une contre-indication à la chirurgie ambulatoire
Oui Non Ne sais pas

9. Le taux de la chirurgie herniaire réalisée en ambulatoire en France est supérieure à 60%.
Oui non Ne sais pas

10. Un repos complet d'au moins 10 jours est recommandé après une cure de hernie de l'aine.
Oui Non Ne sais pas

11. La hernie de l'aine est environ dix fois plus fréquente chez l'homme que chez la femme
Oui Non Ne sais pas

12. La hernie de la Femme se complique plus fréquemment que la hernie de l'homme
Oui Non Ne sais pas

13. Il est déconseillé de traiter dans le même temps opératoire, et par voie ouverte des hernies de l'aine bilatérale.
Oui Non Ne sais pas

14. La hernie épigastrique ne se complique jamais d'étranglement.
Oui Non Ne sais pas

15. Pour un diamètre inférieur à 2cm il n'est pas conseillé d'utiliser une prothèse de renforcement pariétale.
Oui Non Ne sais pas

16. La hernie crurale est plus fréquente chez la femme.
Oui Non Ne sais pas

17. La hernie inguinale étranglée doit être opérée dans les 12 heures afin de prévenir le risque de nécrose intestinale.
Oui Non Ne sais pas

18. La complication la plus fréquente de la chirurgie de la hernie de l'aine opérée dans un centre spécialisé est la récidive.
Oui Non Ne sais pas

19. La cure chirurgicale de la hernie ombilicale ne nécessite habituellement pas l'utilisation d'un renfort prothétique.
Oui Non Ne sais pas

20. Les techniques de cure herniaire sans prothèse (type Bassini ou Shouldice) sont obsolètes et ne doivent plus être réalisées.
Oui Non Ne sais pas

21. Une petite hernie ombilicale ancienne et non évolutive peut ne pas être opérée
Oui Non Ne sais pas

22. Les troubles trophiques cutanés sont une des complications des hernies ombilicales indiquant la cure chirurgicale en l'absence de tout autre trouble clinique.
Oui Non Ne sais pas

23. L'infection post opératoire est plus fréquente après chirurgie de la hernie ombilicale qu'après la chirurgie des hernies de l'aine.
Oui Non Ne sais pas

24. La prise d'anticoagulant est une contre-indication à la chirurgie ambulatoire. 
Oui Non Ne sais pas

25. Le risque de nécrose du testicule est d'environ 0,1% après cure d'une hernie de l'aine.
Oui Non Ne sais pas

26. L'évolution depuis 10 ans des techniques de chirurgie herniaire a pour but de faire diminuer le taux de récidive.
Oui Non Ne sais pas

27. L'existence d'une douleur isolée et chronique de l'aine avec diagnostic échographique de hernie, indique une cure chirurgicale.
Oui Non Ne sais pas

28. Le diastasis évolué des muscles grands droits de l'abdomen peut se compliquer d'étranglement et doit être opéré.
Oui Non Ne sais pas

29. La cure chirurgicale du diastasis des muscles grands droits de la femme associée à une volumineuse hernie ombilicale est recommandée, et de préférence en collaboration avec un chirurgien plasticien.
Oui Non Ne sais pas

Je profite de ce post pour remercier les équipes de l'Hôtel Ambassadeur de Juans les Pins et de l'Organisme de formation OGDPC Capps qui ont assuré la logistique de cette soirée !